Top des villes les plus chères pour étudier

Publié le par angeline351

Top des villes les plus chères pour étudier

Le syndicat étudiant Unef publie son classement du coût de la vie étudiante ville par ville. Sans surprise, parmi les 42 plus grosses métropoles universitaires de France étudiées, neuf des dix les plus chères se trouvent en Île-de-France.

Les villes où la vie étudiante est la plus chère se trouvent en Île-de-France
Le mois d'août se termine lentement et la rentrée se profile déjà... Le moment choisi par le syndicat étudiant Unef pour dévoiler son classement du coût de la vie étudiante ville par ville. Premier constat, parmi les 42 plus grosses métropoles universitaires de France étudiées, neuf des dix les plus chères se trouvent en Île-de-France. Pour établir ce classement, le syndicat étudiant s'est basé sur les dépenses communes à tous les étudiants (frais d'inscription, mutuelle, alimentation...), le loyer moyen dans chaque ville et le coût annuel des transports. 

Sans surprise, Paris est la ville où étudier coûte le plus cher avec 1.288,83 € de dépenses mensuelles. Deuxième, Nanterre avec 1.140,65 € par mois, suivi par Créteil avec 1.084,65 €. Les villes de Guyancourt, Champ-sur-Marne, Saint-Denis, Cergy, Orsay et Evry complètent le classement et devancent la seule ville non francilienne du Top 10, Nice en dixième position avec 1.002,83 € mensuels. Le prix pour passer une année à étudier, certes, mais au soleil !

Le loyer, premier poste de dépenses
Direction Limoges pour trouver le coût de la vie mensuel le moins élevé : il est estimé à 749,25 €. Et le budget étudiant est partout plombé par le loyer, premier poste de dépenses : à Paris, il faut ainsi débourser en moyenne 873 € mensuels (dans le parc privé), à Nanterre, on passe sous les 800, mais se loger coûtera tout de même 744 € par mois et à Créteil, encore moins, 688 € par mois.

Au final, le coût de la vie a augmenté de 2,83% depuis 2018, soit deux fois plus que l’inflation. Parmi les villes où il a le plus augmenté, on trouve Bordeaux. Le prix des logements a grimpé de 11,07%, soit deux fois plus qu’à Paris (+5,8%) et quatre fois plus qu’en province. Le loyer mensuel moyen s’affiche à 542 €, certes loin derrière Paris, mais nettement devant d’autres métropoles universitaires comme Montpellier (488 €), Toulouse (472 €), Rennes (415 €) et même Lyon (535 €).

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article