Prime de fin d'année : quelle réponse à la demande du président de la République dans l'Yonne ?

Publié le par angeline351

 

Prime de fin d'année : quelle réponse à la
demande du président de la République dans l'Yonne ?

Emmanuel Macron a demandé à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d'année. Quelle réponse à cette demande dans le département ?
En plein mouvement des gilets jaunes, le président de la République Emmanuel Macron a, entre autres choses, demandé « à tous les employeurs qui le peuvent de verser une prime de fin d’année à leurs employés ». Une prime défiscalisée et exonérée de cotisations sociales.

Le message a été entendu chez Michelin, dont une filiale, Pneus Laurent, se trouve à Avallon. « Même si le groupe va bien, son budget n’est pas illimité. Mais, il s’agit de répondre à un besoin de pouvoir d’achat, en sachant que nos sites sont dans des petites villes où ces problématiques se font sentir », résume-t-on au sein des services.

Les calculs sont toujours en cours
Les salariés avallonnais ont appris la nouvelle la semaine dernière. « L’objectif est d’en faire bénéficier la grande majorité des opérateurs de fabrication », résume Arnaud Malecamp, directeur des Pneus Laurent.

Cependant, les calculs sont toujours en cours. Notamment parce que les textes de loi sont toujours en cours d’élaboration. Ainsi, rien n’est pour l’instant prévu chez MM Packaging.

« C’est très court pour nous, il nous faut encore voir les résultats de l’année et le personnel bénéficie déjà d’un treizième mois. Or, si la mesure peut être positive pour les salariés, elle dépend de la marge de manœuvre des entreprises. »

Dans l’Yonne, l’annonce a suscité « interrogations voire inquiétudes » chez certains employeurs, selon Claude Vaucouloux, délégué général du Medef 89.

« Tout ceci est brutal, poursuit-il. Le mode d’emploi n’est pas stabilisé et, comme toutes les entreprises ne pourront pas le faire, ça crée une forme de distorsion. » 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article