Réforme chômage : les nounous en colère manifestent le 17 novembre dans plusieurs villes

Publié le par angeline351

Réforme chômage : les nounous en colère manifestent le 17 novembre dans plusieurs villes

La réforme chômage ne plaît pas aux assistantes maternelles. Qui vont manifester samedi 17 novembre dans plusieurs villes de France. Le point.

 

Les nounous sont en colère. Elles vont même descendre dans la rue samedi 17 novembre au matin. Des rassemblements sont prévus devant les mairies dans plusieurs villes de France, une première pour les assistantes maternelles.

Des rassemblements sont pour le moment annoncés entre 10 heures et 12 heures à Lamballe (Côtes-d’Armor), Vannes (Morbihan), Brest (Finistère) et Grenoble (Isère).

En cause, la réforme chômage. « Aujourd’hui les assistantes maternelles perçoivent de Pôle Emploi une indemnisation pour activité réduite », en cas de perte d’un contrat de travail, explique Véronique Delaitre, responsable Force Ouvrière (FO) pour le secteur des emplois de la famille.

 

Demain ce ne sera peut-être plus le cas si la nouvelle réforme sur l’assurance- chômage venait à être votée. 

LIRE AUSSI : CARTE. Manif du 17 novembre contre la hausse du carburant : les blocages près de chez vous

Elles sont 330 000
Une pétition mise en ligne fin septembre a déjà reçu près de 43 000 signatures. De fait, « sans indemnisation pour activité réduite, beaucoup d’assistantes maternelles seraient obligées d’arrêter ».

Si cette réforme passe, ça tue le métier.

Dans un communiqué, le syndicat souligne :  


Sur 330.000 assistantes maternelles selon une étude de l’Unedic, 105.000 travaillaient chaque mois et les 2/3 en activité réduite cumulaient salaire et allocation en 2015.

Or, « cette indemnisation vient compléter un salaire parfois en dessous du smic puisque le salaire moyen est de 980 euros par mois ».

Aussi, si la suppression d’indemnisation pour activité réduite était validée, les conséquences pour le pouvoir d’achat des assistantes maternelles seraient une « catastrophe », estime FO.££


« Il est temps d’agir avant que la loi soit votée ». C’est le sens de l’appel aux rassemblements du 17 novembre au matin. Certaines viendront avec des poussettes, la plupart porteront le brassard rouge de la colère.

À Lamballe, c’est de 10h à midi place de la mairie. Ce même jour, sont également prévues des manifestations place de la République à Vannes, devant l’hôtel de ville à Brest et place Félix Poulat à Grenoble.

Chez Force Ouvrière, on assure que d’autres ville suivront.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article