Carnet de santé numérique : l'exécutif vise 40 millions de dossiers en 5 ans

Publié le par angeline351

Carnet de santé numérique : l'exécutif vise 40 millions de dossiers en 5 ans

Gratuit, confidentiel et basé sur le volontariat, le dossier médical partagé centralise les données médicales des patients.

Après quinze ans d'atermoiements, chaque Français peut désormais ouvrir son dossier médical partagé (DMP). Lancé mardi par Agnès Buzyn et Nicolas Revel, le directeur général de l'Assurance-maladie, ce carnet de santé numérique centralise toutes les données médicales du patient: examens de labo, radios, traitements médicamenteux, allergies, comptes rendus d'hospitalisation. «Maintes fois annoncé, maintes fois repoussé», le DMP «doit devenir demain une évidence pour tous les Français, comme l'est devenue la carte Vitale», a déclaré la ministre de la Santé, affirmant que c'est un outil «indispensable à la médecine de demain».

De fait, le DMP permet une meilleure prise en charge et un gain de temps précieux, en particulier en cas de passage aux urgences. «C'est très important de pouvoir accéder aux informations médicales la nuit, à 3 heures du matin, le dimanche, afin qu'on puisse bien comprendre ce qui se passe et bien orienter le patient», 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article